nlfr

Intégration dans le quartier et la société

Promouvoir et donner forme à la réinsertion de détenus est un vaste défi social. Pour concrétiser cette réinsertion, la Maison de Transition collabore avec diverses organisations d’aide et de services.

Organisations partenaires
Ces organisations soutiennent les participants dans divers domaines sociétaux. Sur le plan social, la Maison de Transition collabore avec des organisations telles que les services de santés mentales; différents services d’action sociale, Mediante Pour l’emploi, les participants bénéficient de l’aide du Forem, d’Actiris et de diverses agences d’intérim. En vue de la vie qui sera menée après la Maison de Transition, une collaboration est établie avec différentes maisons de justice à proximité du nouveau domicile des participants. La Maison de Transition fonctionne ainsi comme une organisation en réseau. Les organisations partenaires contribuent largement au fonctionnement de la Maison de Transition, tant pour le participant individuel que pour le développement plus large du projet.  


Quartier et ville
Une solide base de soutien ne se compose pas uniquement de partenaires professionnels. L’intégration de la Maison de Transition dans le quartier et la ville revêt également une importance capitale. Le travail de proximité est par définition à double sens. Les participants font usage de l’offre régulière dans la société. Ils fréquentent les mêmes magasins, la même agence d’intérim, la même salle de sport et prennent le même bus ou train que les autres citoyens libres. De ce fait, la ville – et par extension la société – leur donne la chance de reconstruire leur vie. En contrepartie, les participants de la Maison de Transition cherchent des moyens de faire quelque chose en retour pour les voisins (proches), la ville et la société. La présence de la Maison de Transition offre donc aussi une valeur ajoutée à la ville et ses citoyens.