nlfr

Entrée

La direction ou le service psychosocial de la prison d’origine propose le placement du détenu en Maison de Transition, via un e-mail adressé au directeur régional de la Direction générale des Établissements pénitentiaires (DG EPI) et au coordinateur de la Maison de Transition. Un rapport du service psychosocial est également joint à cette demande.

Sur base de la demande, une décision est prise quant à la planification ou non d’un entretien préliminaire avec le détenu. Cet entretien préliminaire a pour but d’expliquer au détenu le fonctionnement de la Maison de Transition, d’évaluer sa motivation et la faisabilité du placement. En cas d’entretien préliminaire positif, la direction de la prison et le coordinateur de la Maison de Transition élaborent un plan de placement en concertation et en collaboration avec le condamné. Ce plan comprend les objectifs sur lesquels le détenu travaillera durant son séjour à la Maison de Transition en vue de sa réinsertion. 

Une demande de permissions de sortie occasionnelles est également faite. Le participant peutt en bénéficier pendant son séjour à la Maison de Transition, pour ses contacts avec le réseau social et une occupation judicieuse de son temps libre. Enfin, le détenu accepte par écrit le règlement d’ordre intérieur de la Maison de Transition et accepte de se soumettre à des inspections volontaires des chambres.

Pour finir, le Ministre de la Justice ou son représentant (Direction Gestion de la détention) accorde le placement sur demande écrite du directeur de la prison. Le directeur de la prison et le coordinateur de la Maison de Transition examinent ensemble quand l’arrivée effective est envisageable, en tenant compte des places disponibles et de la composition du groupe.